Menu

Structuration des acteurs de la peche

L’histoire du développement et de ses échecs probants ont rendu le dialogue très difficile entre les différentes catégories d’acteurs, et lafracture s’accentue de plus en plus.

Il existe une réelle difficulté d’associer et d’être associé à la définition des règles du jeu socio-économique et politique, plus globalement à la fonction de régulation.

Les  relations de méfiance, « faire-valoir », de gouvernés à gouverneur, « faire-faire », établissant une hiérarchisation des acteurs, sont les plus répandues.

Cela existe entre les Etats et la Société Civile (ONG incluse) mais  aussi entre les ONG et les autres acteurs de la Société Civile, instaurant des rapports de force.

Comprendre et analyser ces jeux d’acteurs est primordial comme prémisse au montage d’un vaste réseau d’acteurs.

Cette analyse effectuée par catégorie d’acteurs est nécessaire pour dégager des champs d’action que peut investir un réseau voulant fédérer, accompagner et mettre en relation les acteurs de la pêche.

Vision :

La redistribution et le partage des rôles, par tous les acteurs afin d’atteindre une gouvernance participative

Missions :

-  Favoriser l’émergence d’acteurs informés, représentatifs, organisés, complémentaires.

-  Favoriser le dialogue entre différents types d’acteurs pour permettre une gestion concertée et durable de la pêche et une cohérence des politiques de pêche en Afrique de l’Ouest.

-  Encourager la gouvernance et la cogestion tout au long de la filière pêche et à toutes les échelles.

 

Nos axes d’interventions :

 

-  Structurer et organiser chaque famille d’acteurs en interne, de manière représentative et transparente afin de favoriser leur légitimité.

-  Renforcer les capacités stratégiques des acteurs de la pêche

-  Promouvoir des cadres de concertation comme espaces de régulation entre les différentes catégories d’acteurs afin de favoriser l’émergence d’une vision commune de la pêche  en Afrique de l’Ouest.

-  Améliorer la connaissance mutuelle des acteurs : leurs plus-values ; leurs contraintes et leurs enjeux.

-  Renforcer des liens de confiance et développer de nouveaux modes de régulation