Menu

Projet : Analyse de la chaîne de valeur du poulpe et des implications des schémas de certification dans la zone de Mbour : les cas de Nianing et de Pointe Sarène

Le projet de recherche action, portant sur l’analyse de la chaîne de valeur du poulpe et des implications des schémas de certification  dans la zone de Mbour : les cas de Nianing et de Pointe Sarène, est une initiative du REPAO en partenariat avec le MRAG et le PMEDP de la FAO mis en œuvre entre 2008 et 2009. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des projets de recherche action sur la chaîne de valeur lancée par ODI en partenariat avec le CRDI.

 
 1. Bénéficiaires
Acteurs de la chaîne de valeur du poulpe de Nianing et Pointe Sarène (pêcheurs, micro mareyeurs, mareyeurs, haleurs, porteurs) à travers le Comité de Gestion des Ressources Halieutiques (CGRH)
 
 2. Partenaires
 - Partenaires stratégiques : REPAO, ODI, MRAG et PMEDP/FAO
 - Partenaires limitrophes : Les Comités de Gestion des Ressources Halieutiques (CGRH) regroupent l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur à Pointe Sarène et Nianing :
 - Pêcheurs,
 - Micro mareyeurs, micro mareyeuses
 - Mareyeurs  
 - Acteurs secondaires (haleurs, porteurs)

poulpe 1

 3. Objectifs
L’objectif principal de cette recherche action est de promouvoir une approche permettant d’ajouter de la valeur à la chaîne de valeur du poulpe (upgrading) prenant en compte les acteurs les plus vulnérables notamment les pêcheurs et de faciliter le processus de certification MSC.  Spécifiquement, le projet vise :
OS 1: Appuyer les activités de valorisation du poulpe pour que la chaîne de valeur soit favorable aux pêcheurs
OS 2 : Améliorer le processus de production en vue de faciliter la certification MSC qui prend en compte les aspects environnementaux.

poulpe 2

 4.Réalisations : activités menées, localités, bénéficiaires
 
 - Résultats atteints et plus-value du projet/programme

 * Une connaissance de la dynamique et du fonctionnement de la chaine de valeur du poulpe,

 * Une meilleure analyse et compréhension des flux financiers dans la chaine,

 * Une  bonne connaissance de la répartition de la valeur ajoutée entre les différents acteurs qui y interviennent,

 * Une connaissance du rôle et de la place des femmes dans les activités de la chaine de valeur,

 * Une perception des relations de pouvoir entre les acteurs,

 * Une identification participative des stratégies d’upgrading en vue d’une amélioration de la chaine de valeur du poulpe.

poulpe 3
 

5.Difficultés rencontrées et mesures prises

 La réalisation de la recherche-action s’est heurtée à un nombre non négligeable de difficultés parmi lesquelles :
 * L’absence de documentation suffisante sur les circuits empruntés par le poulpe après sa capture. Les rares documents disponibles sur le poulpe s’intéressent aux aspects biologiques

 * La non disponibilité des acteurs de cette filière, liée essentiellement à leur manque de temps et le peu d’attention que certains prêtent au travail de recherche

 * La réticence de nombreuses usines qui refusent de coopérer et de fournir des informations relatives à leur activité de peur d’être concurrencées sur le marché extérieur malgré les nombreuses mises en confiance de l’équipe de recherche

 * Enfin, la zone ayant fait l’objet de nombreuses études dans le passé avec peu de réalisations concrètes en faveur des populations, ces dernières semblent peu motivées à participer aux séances de discussions (focus group) et autres ateliers de restitution, ne voyant pas les bénéfices immédiats de prendre part à de tels exercices.

 6. Leçons apprises

 a. Fonctionnement et dynamique de la chaîne de valeur du poulpe
 b. Relations entre les acteurs
 c. Possibilités d’amélioration de la chaîne de valeur : stratégies et impacts potentiels
 
 7. Rapports produits