Menu

PAUVRETE - Appui aux femmes dans le secteur de la pêche : Le Repao trouve 250 millions de F Cf

Des organisations féminines installées dans les 16 pays d’Afrique de l’Ouest, membres du Repao vont trouver appui et assistance grâce à un financement du Nepad et de la coopération espagnol. Il s’agira de renforcer les capacités de ces dames pour leur permettre d’améliorer leurs conditions sociales, et sortir un tant soit peu de la pauvreté.

Conscient du rôle des femmes dans le secteur de la pêche, le Réseau sur les politiques de pêche en Afrique de l’Ouest (Repao), en partenariat avec le secrétariat du Nepad et la coopération espagnole, a mis en place un programme de renforcement des capacités des organisations féminines qui œuvrent dans ce secteur. Dans ce cadre, un atelier de deux jours a été ouvert hier à Dakar pour poser les bases des activités qui vont être menées pendant les prochains mois. 
Selon le secrétaire exécutif du Repao, Papa Gora Ndiaye avec un budget qui tourne autour de 250 millions de francs Cfa, plusieurs activités sont prévues dans ce programme. «Nous avons parlé d’appui de renforcement des capacités organisationnelles, puisque nous nous sommes rendus compte que les femmes qui évoluent dans le secteur de la pêche jouent un rôle qui est certes important, mais il reste beaucoup à faire au niveau de l’organisation de ces femmes au niveau national mais aussi régional», a-t-il expliqué. D’après M. Ndiaye cet appui va concerner les 16 pays de l’Afrique de l’Ouest que le Repao couvre. «Nous voulons un réseau vraiment inclusif dans la dynamique des femmes évoluant dans le secteur de la pêche, pour renforcer leur poids politique mais aussi pour une visibilité de leur poids dans le secteur économique de la pêche», a-t-il argué. 
Outre cet aspect, il y aura aussi dans le programme «des activités de renforcement de capacité technique pour que les produits travaillés par les femmes soient d’une qualité qui réponde aux normes d’hygiène et de qualité et aux normes du marché à l’exportation». A en croire Pape Gora Ndiaye, le Repao va certes appuyer financièrement les réseaux de femmes mais, il compte aussi les aider «dans la recherche de ressources financières pour qu’elles puissent financer leur travail au quotidien». 
Venu représenter le ministre de la pêche et de l’économie maritime à cette cérémonie, M. Omar Ndiaye a soutenu que ce programme est venu à son heure au vu des difficultés auxquelles les femmes sont confrontées dans ce secteur. «L’Etat s’attèle à la formation de ces femmes en premier lieu, et à la mise en place d’infrastructures bien adaptées pour leurs permettre de travailler dans de très bonnes conditions. Il a essayé aussi de se mettre à la recherche de financement pour leur permettre de travailler. Le secteur de la pêche contribue à la lutte contre la pauvreté. Cette lutte peut être remportée si on s’appuie sur les femmes», a-t-il déclaré. 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.